Pogona malade : comment soigner son pogona ?

Le pogona est un reptile relativement fragile et il peut être exposé à diverses maladies plus ou moins graves. Découvrez dans cet article quelles sont les maladies courantes et comment réagir si votre pogona est malade. Rappelons cependant que cet article ne se substitue nullement à une consultation chez un vétérinaire : il a seulement pour but d’exposer les maladies courantes et les remèdes souvent préconisés par les professionnels.

La diarrhée chez le pogona

L’évacuation fréquente de selles trop liquides est un mal assez commun chez le pogona – les symptômes sont connus : des selles fréquentes, liquides, ainsi qu’un certain manque d’appétit chez votre reptile.

Un déséquilibre alimentaire est souvent la cause principale de la diarrhée chez le pogona, il conviendra donc de revoir son alimentation et d’éviter un excès de fruits ou de légumes. Vous pouvez, à ce propos, lire notre article complet sur l’alimentation du pogona. On évitera par exemple un excès de laitue, de chou ou encore de légumes très riches en fibres.

Dans le cas d’une diarrhée aiguë, qui se prolonge sur plusieurs jours, il faut prendre garde à éviter toute déshydratation à votre agame barbu. L’ajout d’une gamelle d’eau est conseillé.

La diarrhée chez le pogona est parfois synonyme de cooccidiose, une maladie parasitaire plus grave. La muqueuse intestinale du reptile est touchée et des selles liquides, parfois avec du sang, coïncident avec un sensible amaigrissement du reptile. Changer d’alimentation ne suffira pas : une visite chez le vétérinaire sera indispensable.

Les maladies des griffes/des doigts du pogona

Si vous remarquez des écorchures, des brûlures, des luxations ou des écrasements sur les membres de votre pogona, il est important de réagir rapidement. Les maladies liées aux extrémités du pogona doivent être traitées rapidement si vous voulez éviter l’opération chirurgicale voire, pire, l’amputation.

Côté symptômes : si les griffes sont abîmées ou les doigts sont gonflés/brûlés, ou encore si vous remarquez des traces de brûlures sur les membres (par exemple des taches sombres), il faut s’inquiéter. Vérifiez aussi que votre pogona a bien toutes ses griffes et que sa démarche reste normale.

Pour résoudre ce problème, outre les opérations chirurgicales, il va falloir revoir deux points précis :

  • L’aménagement du terrarium du pogona : peut-être que celui-ci se blesse sur certains éléments ou peine à se mouvoir.
  • L’hygiène globale du terrarium : vérifiez que le substrat est adapté et prenez l’habitude de nettoyer quotidiennement l’intérieur du terrarium.

L’ostéofibrose du pogona, un mal courant mais évitable

L’ostéofibrose résulte d’une alimentation trop faible en calcium. C’est un mal très connu chez le pogona, et une supplémentation régulière en calcium suffit généralement à éviter cette complication qui peut drastiquement réduire l’espérance de vie de votre pogona. L’autre cause généralement constatée est un déficit en lumière à cause de néons absents ou inadaptés au sein du terrarium de votre reptile. Soulignons en effet que le pogona nécessite un apport supplémentaire en ultraviolets pour synthétiser la vitamine D3, essentielle dans le développement et la solidité de son squelette.

Vous l’aurez compris : pour éviter ou rectifier ce type de problème, il convient de :

  1. Supplémenter la nourriture de votre pogona à l’aide de compléments alimentaires riches en calcium (pour en savoir plus, retrouvez la partie consacrée au calcium dans notre article sur l’alimentation de l’agame barbu).
  2. Ajouter des néons et ampoules adaptées (néon UV10, UVB12, UVB14) ainsi qu’une ampoule chauffante.

Côté symptômes, un pogona qui souffre d’ostéofibroses voit en fait son squelette et ses muscles fragilisés. Il va avoir de plus en plus de mal à se déplacer et aura donc tendance à dormir beaucoup. Une diminution de son appétit peut également être remarquée. Il convient de prévenir ce mal en amont car il est quasiment impossible de soigner une ostéofibrose trop installée.

L’abcès : un renflement fréquent chez les reptiles

Maladie infectieuse, l’abcès est un mal très fréquent chez de nombreux reptiles. Généralement, il s’agit d’une infection due à une petite blessure (éraflure, morsure, mue mal terminée…) : à l’endroit du traumatisme, une masse cutanée assez ferme apparaît. L’infection est caractérisée par du pus à l’intérieur de l’abcès, et par des douleurs liées aux mouvements. On observe en effet souvent des abcès à proximité des articulations du pogona mais aussi sur les doigts – après un ongle arraché par exemple – ou encore sur sa gueule, près de la bouche.

Il est impossible de prévenir ce genre de « bobo » qui peut s’aggraver au fil du temps, aussi nous pouvons vous conseiller d’être attentif à votre pogona et de vérifier régulièrement qu’aucun abcès n’est en cours de formation. Plus tôt la plaie est prise en charge par un vétérinaire, puis la guérison sera rapide.

Troubles alimentations du pogona : anorexie, amaigrissement…

Les symptômes qui doivent vous alerter chez votre reptile barbu sont souvent liés à son alimentation. Si vous remarquez que votre pogona boude sa nourriture et maigrit sensiblement, il faut vous alerter rapidement. On considère en effet qu’une perte de poids de 15% est déjà un signal d’alerte à prendre en compte au plus vite : la perte de poids est d’autant plus grave lorsque votre animal continue à manger.

Côté amaigrissement, il convient de prendre garde aux points suivants :

  • Votre pogona a-t-il suffisamment à manger ? Proposez davantage de nourriture, et n’hésitez pas à la peser avant/après pour vérifier qu’il a bien ingéré des rations suffisantes.
  • Votre pogona est-il déshydraté ? Vous pouvez ajouter une gamelle d’eau ou proposer un bain chaud à votre pogona pour faciliter sa réhydratation.
  • Votre pogona bénéficie-t-il d’une chaleur adéquate ? Votre terrarium ne doit pas être froid ni trop chaud, ni subir une trop grande différence entre température diurne et température nocturne.
  • Enfin, en dernier recours, et si tout semble OK, faites appel à votre vétérinaire pour vérifier que votre pogona ne souffre pas d’un parasite quelconque.

En ce qui concerne l’anorexie du pogona, les symptômes sont clairs : votre pogona n’a pas ou très peu d’appétit. Les causes peuvent être liées au terrarium, à l’hygiène et bien entendu à la nourriture – celle-ci doit être adaptée, en quantité suffisante et en qualité adéquate. Si vous voyez les côtes du pogona ou encore des plis le long de son corps, notamment sur les flans, il faut vous inquiéter rapidement. L’anorexie, si elle survient brusquement, est souvent liée à un déséquilibre dans l’environnement du pogona ou au sein de son alimentation. Un traitement médical peut également perturber votre reptile et dérégler son appétit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.